EN
FR

Projet multi-classe de l'année 2012-2013.

14-avr.-2013, Go Back

LE PERE NOEL RACONTE

Consignes: écrire une histoire au présent en l’insérant dans les expressions de temps préécrites.

Une narration de Louise, Lia et Anne-Marie

Il était quatre heures du matin quand…..Rudolph tombe malade. Tout le monde devient fou de panique. Comment conduire le traineau ? D’abord on tente de trouver un remplaçant, mais Rudolph est le seul renne avec un nez rouge et brillant. Ensuite ma femme essaie de guérir Rudolph avec un médicament. Mais rien ne marche. 

Et voilà qu’un elfe apparait avec une décoction magique qui le guérit instantanément. Je peux maintenant donner les cadeaux aux petits enfants. Je suis donc entré dans la maison la plus proche. Je dépose les cadeaux au pied du sapin. C’est au moment où un chat sort de l’arrière du sapin et vole un cadeau. Aussitôt, je saute sur le chat et récupère le cadeau. Ouf, la distribution des cadeaux de Noel va pouvoir continuer normalement.


Une narration de Morgan et Sylvie

Il était quatre heures du matin quand…..je me réveille et descend dans mon atelier. Je vais voir mes rennes et je remplis les seaux de nourriture. D’abord, je mets de la poudre magique sur mes rennes, j’accroche mon traineau et j’essaie de les faire voler. Cela marche très bien et je suis très content. Ensuite je mets les cadeaux dans le traineau. Et voilà qu’il n’y a plus assez de poudre magique pour distribuer les cadeaux. Je suis donc rentré dans la maison pour aller en chercher mais malheur, il n’en reste plus. C’est au moment où, eurêka, je me souviens que ceux sont les lutins qui ont pris la poudre magique. Aussitôt je regarde l’heure pour voir si j’ai le temps de récupérer la poudre. Parfait, je serai à l’heure pour commencer ma tournée de distribution des cadeaux. 


Une narration Nicolas, Victoria et Alexa

Il était quatre heures du matin quand…..Bip ! bip ! bip ! bip ! la sonnerie de l’alarme me réveille. J’entends du bruit en provenance de l’usine des cadeaux. Je descends pour voir ce qu’il se passe. Il y a de la fumée partout. Je tombe soudain, par terre, évanoui. Deux heures après, je me réveille. D’abord je découvre que quelqu’un a volé les cadeaux puis je m’aperçois  que mon hélicoptère en or a, lui aussi, disparu. Je crie : « Chef des lutins, viens vite ! » Le chef des lutins surnommé Taratata arrive aussitôt. Je lui dis : « on a une alerte CRAP (Cadeaux Ravis, Appel Police) ». Puis je vais prendre mon déjeuner, des rennes marinés dans une sauce au vin. Soudain, le commandant en chef de l’usine des cadeaux, Bob, qui ne parle qu’en anglais, m’appelle. « Boss, you gotta come now ! We found your helicopter ». Je me rends au hangar. Taratata m’explique que la police a repéré mon hélicoptère au Texas. Je monte dans mon traineau. Ensuite, je vole, à la vitesse de la lumière, vers le Texas. Plus tard, j’arrive sur une planète verte. J’entends : « concentre toi Luke, utilise la force ! ». Et voilà que je réalise que je suis sur la mauvaise planète. Je repars et arrive dans un désert avec quelques maisons par-ci, par-là. Je vois des chevaux. C’est le Texas mais quelle est la maison des voleurs ? Il y a trois maisons identiques mais la troisième a un hélicoptère sur le toit. Je suis donc entré dans la maison et je vois alors une grosse femme avec une poêle dans la main. Elle crie « au voleur ! » et me tape sur la tête. C’est au moment où je me réveille. C’était un rêve ! Je vois le chef des lutins et le commandant en chef près de mon lit. Je leur dis : « J’ai rêvé qu’on m’avait volé les cadeaux ». Bob me répond : « Ce n’était pas un rêve. Je vous ai retrouvé assommé dans une chaise au Texas. On a récupéré les cadeaux qui avaient été volés. On vous a mis dans l’hélicoptère mais comme vous pesez 123 kilos, Taratata n’a pas pu le maintenir en l’air et on s’est écrasé ». Aussitôt, rouge de colère à l’annonce de cette terrible nouvelle, je dis à Bob : « Emmène Taratata aux cuisines ! On va manger du lutin pour le diner ! ».


Une narration de Lucas et Ben

Il était quatre heures du matin quand…..je vois des gens sortir d’un immeuble en courant. Zut, ils vont me voir. Pas de panique. D’abord, il faut que je me trouve une cachette. Je vois un sapin pas loin. Je cours vers lui. Ensuite je me cache soigneusement dans les branchages. Et voilà qu’un chien m’aperçoit et se met à aboyer. Je dois trouver une autre cachette. Je suis donc entré dans la maison la plus proche. Mais c’est au moment où je me rends compte que mon traineau est à la vue de tout le monde. Je ressors et cours vers mon traineau. Aussitôt je saute dedans et m’envole vers le ciel sans être vu. Ouf ! La magie de Noel est sauvée.


 Une narration de Michael et Gabriel

Il était quatre heures du matin quand…..je m’aperçois qu’un chien me regarde. D’abord je suis pris de panique. Il va aboyer et réveiller le propriétaire. Ensuite je me raisonne. Je mets le plus vite possible les cadeaux au pied du sapin et je file à toute vitesse dans ma voiture plus rapide que mon traineau d’antan. 

Et voilà que je me fais arrêter par la police pour excès de vitesse. Il m’embarque aussitôt et m’emmène chez eux. Je ne veux pas rentrer dans leur maison mais ils me poussent de force. Je suis donc entré dans la maison des policiers. Malheur, ils me mettent en prison. C’est au moment où, alors que je perdais tout espoir, les murs de la prison explosent. Aussitôt je m’échappe, remonte dans ma voiture et m’empresse de terminer ma distribution de cadeaux.


Une narration de George et Luka

Il était quatre heures du matin quand…..j’aperçois une immense maison. Je vais bientôt rentrer chez moi mais d’abord je dois distribuer les cadeaux dans cette maison. Je gare mon traineau dans le jardin. Ensuite, je me dirige vers la maison. Et voilà que je vois par la fenêtre, à ma grande surprise, que la maison ne comporte que deux grandes salles. Dans l’une des salles dort le locataire et dans l’autre se trouve un sapin de Noël de 50 mètres de haut. Je suis donc entré dans la maison pour distribuer les cadeaux. Je mets au pied du sapin le dernier cadeau qui reste dans mon sac, un pot de miel magique. Mais c’est au moment où je dépose le pot de miel qu’un grand ours brun entre dans la salle et me dit : « donne-moi le pot de miel que tu m’as volé ! Tout le monde sait que les lutins n’existent pas et que ce sont les ours qui font les cadeaux des enfants. Aussitôt, je sors mon sable magique pour endormir l’ours. Une fois endormi, je l’emballe et le mets sous le sapin comme cadeau de Noel. Mis en appétit par cette aventure rocambolesque je mange tous les biscuits qui se trouvent dans la maison. Puis je me dirige vers mon traineau et décolle. J’entends alors en provenance de la maison : « Génial, le Père Noel m’a apporté un ours rose vivant ! ». Je réalise alors que l’ours s’est réveillé, qu’il a mangé le pot de miel et qu’il est devenu rose. Tout le monde sait que quand on mange du miel magique, on vire au rose. Ho ! Ho ! Ho ! 


Une narration d’Alex, Clarice et Ilyas

Il était quatre heures du matin quand….. je rentre enfin chez moi. D’abord, je vais à l’usine faire les cadeaux. Ensuite, je prépare mon traineau.  et voilà que la porte s’ouvre ! Un enfant entre. Il veut faire un igloo. Je suis donc entré dans la maison des lutins pour trouver un livre sur la construction des igloos. Il le veut de suite. Cela tombe mal. C’est juste au moment où je veux manger. Je dis à l’enfant que je ne sais pas comment faire un igloo. Aussitôt, l’enfant commence à pleurer. Je cherche des plans d’igloos dans le livre trouvé dans la bibliothèque. Quand je les montre à l’enfant, il est content. Je lui dis que ça va prendre quelques heures mais il me dit qu’il veut le faire. On va à l’extérieur. On commence à le faire mais après trois heures, on n’a presque rien construit. L’enfant me dit qu’il doit partir dans une heure. Je ne sais pas quoi faire. Tout à coup, je vois un lutin. Je lui demande s’il peut le finir pour nous. Il le fait et tout le monde est content.


Fin des histoires





Go Back